Huppy De Gaulle 2020

Télécharger cette page Télécharger le flyer Télécharger le Parcours

Huppy le 20 mars 2020

   Suite aux événements actuels et suivants l’évolution de la situation l’ASPACHuppy a mis en attente le déroulement de la commémoration qui devait se dérouler à Huppy  les 30 et 31 mai 2020.

   Les réservations sont suspendues en raison des circonstances et la manifestation est reportée à une date ultérieure qui sera fixée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. 

Le président de l’ASPACHuppy

Huppy De Gaulle 2020 :   30 et 31 MAI 2020
Commémoration de la bataille d’Abbeville 20 mai-7 juin 1940
Le colonel de Gaulle à HUPPY.

La commune de HUPPY et son « Association pour la sauvegarde du patrimoine artistique et culturel », en partenariat avec la Ville d’ABBEVILLE et la Communauté d’Agglomération de la Baie de Somme, avec le soutien du Conseil départemental de la Somme, de la Fondation Charles de Gaulle, de l’ONAC-VG de la Somme et du Souvenir Français, comptent célébrer avec un éclat particulier le 80°anniversaire de la «  Bataille de la tête de pont d’Abbeville » livrée par le colonel de Gaulle à la tête de sa 4° division cuirassée de réserve (DCR) les 28,29 et 30 mai 1940.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des manifestations organisées par la Région des Hauts de France sous la présidence de Monsieur Xavier BERTRAND pour célébrer le 130°anniversaire de la naissance à Lille du Général de Gaulle, le 50°anniversaire de sa mort et le 80°anniversaire des opérations qu’il a conduites à Moncornet (Aisne) et à Abbeville (Somme) en mai et juin 1940.

Un programme spécifique est organisé à partir du 15 mai 2020 par la Ville d’Abbeville, informations sur le site abbeville@ca-baiedesomme.fr, en partenariat avec l’initiative « Huppy 2020 », avec expositions, salon du livre historique et conférences, dont une donnée par Monsieur Henri de WAILLY (historien originaire d’Abbeville et auteur de plusieurs ouvrages faisant autorité sur les événements de 1940) spécialement en direction des scolaires, en liaison avec le Rectorat d’Amiens.

 

 

Huppy est une commune de l’Agglomération de la Baie de Somme de 850 habitants située à 12 kilomètres au sud d’Abbeville à la limite du Vimeu et du Ponthieu, dans le département de la Somme et de la région Hauts de France.

Huppy, village au passé historique : C’est dans un des hameaux de Huppy, Poultiéres, qu’est né, en mai 1653, le sculpteur Jean Baptiste Poultier. Il fut un des sculpteurs de Louis XIV. Pour le château de Versailles, il exécute dans les jardins Cérès et Didon, pour les bassins Enfants au miroir, pour la Chapelle royale Saint Athanase et Saint Basile ainsi que plusieurs bas-reliefs. Pour la cathédrale d’Amiens, il est chargé de l’Autel et des statues de Saint François de la Salle et de Saint Firmin. A Paris, il travaille aussi pour Notre Dame La Charité et la Persévérance et pour l’église Notre Dame de Victoire Monument funéraire du marquis de L’Hôpital.

Pour Huppy, il sculptera la statue de Saint Sulpice. Celle-ci ornera un des piliers du transept nord de l’église jusqu’aux bombardements de mai 1940. Détruite il ne reste aujourd’hui que son chef. Fort de ce passé lointain, le village de Huppy peut également s’enorgueillir d’avoir compté parmi sa population deux personnages, aux tenues vestimentaires emblématiques. Le Cloqueteux des Trépassées, personnage unique en son genre, et son Suisse.

Contexte historique.

Le 10 mai 1940, la guerre commence à l’Ouest. Les Allemands entrent en Belgique et les forces alliées se portent à leur rencontre. Le 13 mai, trois jours après, le groupe blindé von Kleist perce la ligne française plus au sud, à Sedan, et le 15 le groupement blindé Guderian fonce vers l’Ouest à marche forcée.
Nommé le 12 mai à la tête d’un groupement cuirassé en formation, le colonel de Gaulle tente de le contre-attaquer le 17 à Montcornet (Aisne) et le 19 à Crécy-sur-Serre (Aisne), mais ses tentatives échouent en partie pour diverses raisons (ravitaillements, transmissions, formation des personnels, manque de couverture aérienne…).
Guderian atteint Abbeville et la Manche le 20 mai. Dès lors, les forces alliées sont encerclées dans le Nord (Dunkerque).
Pour les dégager, un effort allié considérable est déployé pour détruire la tête de pont que la 51°ID allemande du général Blümm a établie devant Abbeville au sud de la rivière. Successivement trois divisions blindées alliées attaquent la position, la 1rst armoured division du général Evans, la 4ème division cuirassée du colonel de Gaulle, puis la 2ème du colonel Perré. Au total plus de 500 chars sont engagés dans cette bataille appuyés notamment par la 51°Highland division du général Fortune et la 41°division d’infanterie du général Vauthier. Comme l’a écrit Henri de Wailly, historien spécialiste de cette période de la Seconde Guerre Mondiale : « Les faits sont là : du 28 mai au 4 juin 1940, plus de 500 blindés français et britanniques attaquèrent la tête de pont allemande d’Abbeville. Ce fut la seule grande offensive alliée durant la bataille de France. Ce fut même, selon les Allemands, la plus puissante offensive blindée qu’ils eurent à subir avant Koursk. Cet effort considérable est pourtant passé inaperçu de l’Histoire qui n’en fait pas état » (Henri de Wailly in « L’offensive blindée d’Abbeville 1940 »Ed.Economica).
Le 6 juin, nommé sous-secrétaire d’Etat à la Guerre, le général de Gaulle (promu le 22 mai) quitte son unité.

« Pour briser la force mécanique, seule, la force mécanique possède une efficacité certaine. La contre-attaque massive d’escadres aériennes et terrestres, dirigée contre un adversaire plus ou moins dissocié par le franchissement des ouvrages, voilà donc l’indispensable recours de la défensive moderne. »
« A aucun prix, le peuple français ne doit céder à l’illusion que l’immobilité militaire actuelle serait conforme au caractère de la guerre en cours. C’est le contraire qui est vrai. Le moteur confère aux moyens de destruction modernes une puissance, une vitesse, un rayon d’action tels que le conflit présent sera, tôt ou tard, marqué par des mouvements, des surprises, des irruptions des poursuites, dont l’ampleur et la rapidité dépasseront infiniment celles des plus fulgurants événements du passé. Beaucoup de signes annoncent déjà ce déchainement des forces nouvelles.»
(Memorendum du colonel de Gaulle du 26 janvier1940 adressé au gouvernement).

 

«  Mais c’est de ces événements-là, je vous le dis ici à Huppy, c’est de ces événements-là qu’est partie une autre histoire, qui fut la lente, longue, dure histoire de notre redressement militaire, jusqu’à aboutir à participer aux victoires alliées de 1944 – 1945. » (discours du général de Gaulle à Huppy le 29 mai 1949).

« Dans mon cantonnement de Picardie, je ne me fais pas d’illusions. Mais j’entends garder l’espérance. Si la situation ne peut être, en fin de compte, redressée dans la métropole, il faudra la rétablir ailleurs. L’Empire et là, qui offre son secours. La flotte est là, qui peut le couvrir. Le peuple est là qui, de toute manière, va subir l’invasion, mais dont la République peut susciter la résistance, terrible occasion d’unité».

(Mémoires de Guerre- L’Appel).

 

Huppy peut s’honorer d’être la commune de France où fut pensé « l’appel du 18 juin ». C’est ici, qu’une page de notre histoire de France s’est écrite.

 

 

 

 

 

 

Huppy et le général de Gaulle

 

 

 

Le 12 juin 1964, le général de Gaulle, Président de la République revient une dernière fois à Huppy.

 

Cette visite, qui n’était pas à l’origine  officiellement prévue dans l’organisation de ce voyage présidentiel en Picardie, démontre une nouvelle  fois son attachement à ce village.

 

 

Pour faire mémoire des événements de 1940 et marquer la réconciliation franco-allemande, sous l’impulsion du Recteur Mallet, fut décidée l’édification du Monument Européen d’Huppy en 1990.

 

 

Programme

Samedi 30 mai 2020 à Huppy (80) partir de 10 heures.

  • Expositions :
    • La bataille d’Abbeville
    • Le général de Gaulle à Huppy, 1949, 1964
    • La construction du monument Européen de la Croix de Lorraine – Hommage au Recteur MALLET
    • Véhicules militaires
  • Salon du livre historique et conférences:
    • Une dizaine d’auteurs présents qui donneront chacun une courte conférence sur leurs œuvres
  • Marche pédagogique et gourmande, circuit historique sur le thème de l’année Charles De Gaulle:
    •« Sur les pas du général » (Au choix des marcheurs parcours long ou court – sur réservation)
  • Présentation de la bataille par Monsieur Henry de WAILLY sur le site de la Croix du Maréchal.
  • Concert historique en soirée dans l’église de Huppy:
    • L’harmonie de Vauchelles-les-Quesnoy, sous la direction de M. Pascal Lion, interprétera le spectacle « LA DECHIRURE ».
    • Derrière l’harmonie sur écran géant le film en diapositives et vidéos retraçant les journées de mai 1940 à Abbeville sera projeté.

Dimanche 31 mai 2020 à Huppy

  • 9 heures 30 :
    • Délégation au monument Européen de la Croix de Lorraine- entrée d’Huppy CD 928
    • Dépôt de gerbes
  • 10 heures :
    • Office religieux célébré par des prêtres français, britannique et allemand. Délégations étrangères et porte-drapeaux. Eglise d’Huppy.
  • 11heures : Début des cérémonies :
    • Recueillement des personnalités devant la stèle du général de Gaulle
    • Salut au drapeau
    • Discours des personnalités
    • Remise de décorations
    • Ravivage de la flamme du relais sacrée
    • Dépôt de gerbes au Monument aux morts
    • Passage du témoin du lycée St Pierre d’Abbeville :

La promotion « général Maczek » devient la promotion « Charles de Gaulle » pour l’année 2021

Réception par la municipalité
Après midi libre – Visite des sites
Château parc – Croix du maréchal – Monts Caubert

***Des invitations particulières seront adressées aux personnalités et associations***